Après Blog Service

Après Blog Service

12 septembre 2001

La commémoration des attentats du 11 septembre 2001 m’a interpellé différemment cette année car je me suis rendu compte que nous étions en plein mois de ramadan. Cela m’a remis en tête un morceau d’Abd al Malik que j’avais découvert en 2006. Il m’avait marqué par son rythme, son instrumentation mais surtout par ses mots. Des mots de paix, d’amour, d’humilité. Même si ce n’est pas un texte très drôle pour une période de rentrée, il entre bien dans ce que nous souhaitons partager avec vous lors de vos études.

Assalamu aalaykum / La paix soit avec vous.

=================================================

Abd al Malik est né à Paris en 1975 (dans le 14eme, l’arrondissement du Défap !). Entre 1977 et 1981, il vit avec sa famille à Brazzaville. À son retour en France, il vit à Strasbourg (la région d’Elisabeth !) dans une cité HLM. Il connaît la délinquance , tout en suivant des études brillantes à l'Université Marc Bloch (Strasbourg) dans un double cursus philosophie et lettres classiques, et fonde un groupe de rap.
Abd al Malik choisit son nom de scène en référence à son propre nom de naissance. En effet, son prénom "Régis" vient de "roi" en latin, or en arabe "roi" se dit "Malik".
Chrétien de naissance, Abd al Malik va au cours de son adolescence se convertir à l'islam. Cette conversion s'accompagne un temps d'un certain extrêmisme, mais cela s’arrête avec la découverte du soufisme ; cette nouvelle vision de l'islam sera pour lui un moteur dans la vie.

Abd al Malik milite depuis pour la paix et pour un « vivre ensemble ». Son style sérieux mélange rap, jazz et slam, avec des références à d'autres chanteurs de langue française dont Jacques Brel. Ses chansons révèlent toujours un texte fort de sens et d'émotion accompagné d'une musique qui appuie l'intensité de ses paroles parfois chantées, parfois récitées.
Il s'inspire beaucoup de l'islam soufi auquel il s'est converti. Il réalise que, dans le rap comme dans l'islam, il avait « une posture de paraitre et non d'être » parce que trop inquiet de la réaction du public, préoccupé par les opinions des gens. « Il m'a fallu déconstruire pour reconstruire. Mais rien de bon ne peut sortir hors de l'amour et hors de l'acceptation de l'autre ».

Prochain album : Dante (Prévision de sortie : 10 novembre 2008)

==========================================================================

12 septembre 2001
Ok, un peu plus de son dans l'casque ! Ouai comme ça c'est bon.

Refrain :
J'avais déjà un flow de tarés lorsque les tours jumelles se sont effondrées,
j'avais déjà un flow de dingues lorsque les tours jumelles se sont éteintes.

Je fus choqué dans mon intime et je vous jure,
que si j'n'avais pas eu la foi j'aurais eu honte d'être muslim.
Après ça fallait qu'on montre aux yeux du monde,
que nous aussi nous n'étions que des hommes,
que s'il y avait des fous, la majorité d'entre nous ne mélangeait pas, la politique avec la foi.

(Refrain)

Après cela on a tous été pointés du doigt,
ils se sont demandés ptètre qu'ils sont tous comme ça.
Des canons s'mirent à bombarder Bagdad et des corps s'effondrèrent en Espagne.
Nos leaders se mirent à jeindre et la Suisse sur un plateau d'télé face à un homme d'état melangea, la politique avec la foi.

(Refrain)

Je découvris la suspicion, c'est quand un homme à peur et que l'autre en face ne le rassure pas.
C'est quand celui q'on croyait connaître devient soudain,
celui qu'on n'connait pas.
Les Pays-Bas assassinèrent le descendant d'un peintre de renom,
la France continua à dire non.
L'Europe se scinda en deux, les uns et les autres qui n'voulaient pas qu'on confonde, la politique avec la foi.

(Refrain)

J'avais la conviction intime ce septembre 2001 que,
comme avant il n'y aurait plus rien,
et en un sens c'était sublime, le grain disait à Dieu à livrer,
alors une parole de paix et j'allais pouvoir délivrer.
Ainsi tous se reconnaîtraient dans la grande famille de l'humanité qui, naturellement, vicéralement ne confondrais pas, la politique avec la foi.

(Refrain)

On allait tout déconstruire, déconstruire avec trois D comme, Deleuze, Derrida et Debré.
Ni fondamentalistes ni extrémistes de l'islam ou d'l'a laïcité,
mais là : ça d'vient lourd j'crois.
Trop compliqué en tout cas, et puis moi, je n'mélange pas,
la politique avec la foi.

Et au fait, ce mois là et l'mois qui a suivi, y a eu l'album de Jay-Z : Blueprint, une leçon, et l'premier classique de Wallen : A force de vivre, avec celle qui a dit non,
et l'bouquin d'Jonathan Franzen : Les Corrections, et moi, moi qui ne f'sais rien qui, qui galerais à la maison, ah si : je changeais les couches de mon fiston.
===================================================


Découvrez Abd al Malik!


11/09/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres