Après Blog Service

Après Blog Service

A la rencontre des grandes écoles

Dumbéa. Réunion d’information pour les élèves de prépa et les postulants

Les Nouvelles Calédoniennes. Publié le mardi 11 décembre 2012 à 03H00

Les élèves de prépa ECT (économique et commerciale option technologie) et les candidats à cette filière ont eu l’occasion de rencontrer, au lycée du Grand Nouméa, hier matin, et pour la première fois, des représentants de grandes écoles.

Représentants de grandes écoles, professeurs et élèves de la prépa ECT ont présenté les filières aux jeunes bacheliers.

Représentants de grandes écoles, professeurs et élèves de la prépa ECT ont présenté les filières aux jeunes bacheliers.

Photo AW

 

La prépa ECT du lycée du Grand Nouméa, créée il y a trois ans, commence doucement à prendre son envol. Cette année, cinq élèves ont été reçus aux concours des grandes écoles de management et, pour la première fois, des représentants de ces établissements prestigieux sont venus sur le territoire à la rencontre des élèves et des postulants à la prépa. « L’idée est de provoquer de l’ambition chez des élèves de technologie qui n’en ont pas toujours, mais qui ont des compétences », souligne Jean-Luc Balmelle, proviseur du lycée du Grand Nouméa.

 

Concours. Thierry Debay, responsable des concours de la BCE (banque commune d’épreuves), qui regroupe trente-trois grandes écoles, a introduit la réunion d’information, hier matin : « Notre premier objectif c’est de vous dire, de la façon la plus forte possible, que si vous entrez dans une filière d’excellence, si vous allez vers les grandes écoles et que vous avez l’impression d’un but inaccessible, que vous vous demandez si vous êtes prêts, rassurez-vous, votre voie technologique est prometteuse. »

Thierry Debay a rappelé le bon taux de réussite des élèves de prépas et surtout des ultramarins au concours. Il a répété la nécessité d’un engagement scolaire fort, et tenu à relativiser l’image de bagne qui colle aux prépas. Trois représentants de grandes écoles, ESC Grenoble, Inseec, et Telecom, ont complété le propos du responsable des concours en fournissant des informations sur leur structure et l’univers des prépas.

 

Motivation. Un jeu de questions-réponses a permis de lever les interrogations de certains candidats. « Peut-on intégrer les écoles sans passer par une prépa ? » « Outre la motivation, quelles qualités faut-il pour affronter les grandes écoles ? » ou encore « Est-ce que l’on peut participer à plusieurs associations dans les écoles ? »

Des professeurs de la prépa ont ensuite présenté leur matière et la formation, propos complétés par des élèves : « Il faut rester motivé, ne pas lâcher, ça vaut le coup », a martelé Ryyan, élève de 2e année, rappelant que seuls cinq élèves ont terminé la première promotion, qui comptait cependant un nombre modeste d’inscrits.

Le recrutement, élément délicat pour les responsables de la prépa ECT, en raison du faible nombre de lycées dans l’académie, est facilité par le développement de la communication autour de cette filière. La classe prépa option technologique se fait peu à peu une place à côté de sa grande sœur du lycée Jules-Garnier.



11/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres