Après Blog Service

Après Blog Service

Australie: Non aux déchets nucléaires

Les Nouvelles Calédoniennes. Publié le mercredi 11 avril 2012 à 03H00

Lundi, des propriétaires traditionnels de Muckaty, un site sacré, ont coupé la circulation sur une autoroute près de Tennant Creek, dans le Territoire du Nord, pour protester contre le projet de site de déchets radioactifs sur leur terre.

Les propriétaires traditionnels de Muckaty ont manifesté lundi devant le Northern Land Council.

 

Ces femmes aborigènes, le corps peint de motifs traditionnels, protestaient contre le projet de site de déchets radioactifs sur leur terre de Muckaty.
Le gouvernement fédéral privilégie ce site très isolé, à 120 kilomètres de Tennant Creek entre Alice Springs et Darwin, pour y stocker des déchets provenant de la recherche et des applications médicales de l’uranium, effectuées principalement dans l’unique réacteur nucléaire australien, celui de Lucas Heights, dans la banlieue de Sydney. Les déchets sont stockés à La Hague en France, et devraient leur revenir d’ici 2014/2015.
Ce pourquoi ils accélèrent le processus pour imposer le site de stockage. Or Muckaty est un site sacré d’initiation masculine pour les Aborigènes. Pour le défendre, ils ont intenté un procès au gouvernement fédéral et au Northern Land Council, sorte de conseil régional de la moitié nord du Territoire du Nord, où se trouve Muckaty. La dernière audience a eu lieu la semaine dernière à la Cour Fédérale à Melbourne. A la suite de quoi, le procès a été ajourné jusqu’à mai.

Pression. Tessa Dowdell, l’une des militantes contre ce site de stockage, explique qu’il faut continuer à faire pression sur le gouvernement pour garantir la protection de ce site sacré.
Car si le gouvernement fédéral a bien déclaré il y a deux semaines, qu’il écartait tous les autres sites étudiés, il n’a pas officiellement déclaré qu’il choisirait de mettre ses déchets radioactifs à Muckaty, « Mais Muckaty est la dernière possibilité » fait remarquer Tessa Dowdell. « Quand le gouvernement de Howard a commencé à chercher un endroit pour stocker ses déchets nucléaires en 2006, il projetait de se concrétiser en 2011. Or nous voilà en 2012 et le projet n’a même pas commencé, le site n’a même pas encore été désigné officiellement. Ça montre bien que notre campagne contre ce site a très bien fonctionné jusque là, nous avons juste besoin d’un coup de pouce pour continuer à mettre la pression sur le gouvernement. »
Et pour cela, Tessa Dowdell a eu l’idée d’alerter de nombreux artistes à travers toute l’Australie. Tout ce mois d’avril, cinquante-six d’entre eux, principalement originaires de Melbourne et Sydney, exposent leur travail collectif. Chacun a peint au dos d’une des cartes un jeu. Le résultat est exposé dans une galerie de Sydney. Et ces cartes seront vendues aux enchères pour continuer à financer la campagne contre le site de stockage des déchets nucléaires à Muckaty.



11/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres