Après Blog Service

Après Blog Service

Ces filets qui rassemblent

Les Nouvelles Calédoniennes. Publié le mercredi 08 février 2012 à 03H00

Trois jours et trois longues nuits de sport, de musique et de danse : la 12e édition des 24 heures du volley-ball a dépassé son affluence habituelle, le week-end dernier, à Gossanah, dans une ambiance d’échange et de partage, « au-delà des clivages ».
 

Dépasser les clivages
Vingt-deux équipes de garçons, des licenciés mais aussi de simples amateurs, ont participé au tournoi de volley, remporté par l’AS Païta (photo), champion de Calédonie, face à l’Olympique de Nouméa, les deux invités de marque de cette édition. Saluant la présence du club de Païta, à dominante wallisienne, Maki Wea se félicite de cet échange entre communautés, pour « dépasser les clivages et rassembler ».

Six heures de rab
Les filles de l’Olympique de Nouméa ont remporté l’édition féminine face à l’équipe Pogami d’Iaai, parmi trente-huit équipes inscrites. La compétition ayant pris du retard en raison d’un deuil sur Fayaoué, les finales ont eu lieu à 2 heures du matin, dans la nuit de samedi à dimanche, avec une remise des récompenses à 3 heures. Le tournoi aura donc duré 30 heures au lieu de 24 !

Deux terrains sur la plage
Conçus par les jeunes de la tribu avec l’aide de la commune, deux terrains de beach-volley ont été inaugurés le vendredi soir. Trente-deux paires masculines et vingt-quatre féminines se sont affrontées sur le sable de Gossanah.

Finales en pleine nuit
Les soirées de vendredi et de samedi se sont achevées à près de 5 heures du matin, et le dimanche à 1 heure. Maki Wéa remercie les groupes musicaux, locaux et invités, d’avoir joué aussi longtemps. « Le sport et la musique rassemblent. Cet événement est devenu incontournable. On parle de destin commun, mais qu’est-ce qu’on met en place pour changer les mentalités ? », interroge l’homme de Gossanah à l’attention des politiques.

Gossanah en coulisses
Tournoi de pétanque et mini-marathon étaient aussi au programme. L’organisation a été prise en main par les jeunes de Gossanah (logistique, hébergement, transport, repas…), avec la présence d’une trentaine d’artisans.

Record d’affluence
Cette 12e édition a battu des records d’affluence, avec plus de 1 000 personnes le vendredi soir, lors de la cérémonie coutumière d’accueil. Un pot a été offert par le club des Moustiques de Gossanah, précédé par des danses des filles et garçons de la tribu, mais aussi de Païta. Tous ont partagé un bougna le lendemain.



08/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres