Après Blog Service

Après Blog Service

Film insulaire de Groix. Terre kanak en vue

10 août 2011, le Télégramme de Brest.Envoyer l'article à un ami

Le Fifig (Festival du film insulaire de Groix) poursuit sa route, après avoir passé le cap des dix ans. La Nouvelle-Calédonie se dessine à l'horizon de la 11e édition, avec un passage attendu: celui de MathieuKassovitz.

Ils en riaient l'an dernier, affirmant qu'ils n'auraient pas «parié un kilo de thon» sur la survie du Festival international du film insulaire de Groix (Fifig) au-delà des premières éditions. C'est donc presque surprise que l'équipe des bénévoles du Fifig, son programmateur Yann Stéphant en tête, a passé, l'an dernier, le cap des dix ans... Et bien passé: «Au niveau de la billetterie, on était en augmentation de 33%. Mais le but, ce n'est pas non plus de trop grossir. On veut rester un festival humain, de petite taille, où l'on privilégie la rencontre», affirme Yann Stéphant. Un festival de petite taille, sur une île, loin des circuits classiques, et qui doit tout de même batailler pour maintenir chaque année ce rendez-vous, dont la notoriété a traversé les mers et océans. Pas toujours évident. «On a des aides mais les subventions de départ n'ont pas beaucoup bougéen dixans», sourit le jeune programmateur.

Forte communauté kanak attendue

Si les subsides ne déferlent pas sur Groix, ce n'est heureusement pas le cas des films de qualité. Cette année, le Fifig a programmé 75 projections et une cinquantaine de réalisateurs vont débarquer sur l'île. Parmi eux, un nom retient bien évidemment l'attention: celui de Mathieu Kassovitz, qui viendra présenter son film «L'Ordre et la morale», consacré aux événements de la grotte d'Ouvéa, en Nouvelle-Calédonie. Le long-métrage sera projeté en avant-première, avant sa sortie nationale prévue le 16novembre. «Quand on a appris qu'il faisait ce film, cela nous a paru évident de le programmer lors de cette édition 2011 qui invite la Nouvelle-Calédonie», dévoile Yann Stéphant, qui a convaincu Mathieu Kassovitz, très soucieux de présenter son film à un public kanak. «Il a été vraiment emballé de venir le montrer ici, sachant qu'il y aura une forte communauté kanak à Groix». Les débats devraient être animés sur l'île... et la perspective du référendum prévu en 2012 devrait encore ajouter un peu de sel au menu. Mais «L'Ordre et la morale» ne sera que la cerise sur un énorme et appétissant gâteau: une large part de la programmation sera dédiée à l'archipel de Nouvelle-Calédonie, avec plus de quarantefilms, fictions, documentaires, anciens et récents. «Des films forts sur une histoire douloureuse, du bagne à la grotte d'Ouvéa, mais aussi de beaux exemples de la vitalité du cinéma kanak avec l'association Ânûû-Rû Âboro de la province Nord et l'association Poadane, de Nouméa». Ça, et seize films en compétition, des projections «coup de coeur», des expos, des animations pour petits et grands... L'embarquement est imminent.

Pratique Onzième édition du Festival international du film insulaire de Groix, du 17 au 21août, à Port-Lay, île de Groix. Renseignements:02.97.86.57.44 et sur www.filminsulaire.com



10/08/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres