Après Blog Service

Après Blog Service

Hommage à un sourire éteint trop tôt...


Hommage à un sourire éteint trop tôt...


Astrid Ouinine
(
14/09/1987-03/10/2009)

Promo ABS 2006-2007
Adjointe culturelle au centre culturel provincial de Koohne


Un sourire radieux et des yeux pétillants de malice...

Tous ceux qui ont eu l'occasion de rencontrer Astrid vous le diront : son sourire généreux reflète toute sa personnalité.

Une énergie débordante et des projets pleins la tête

Ne dites pas à Astrid ce qui est bon pour elle, elle sait parfaitement ce qu'elle veut ! Elle a une idée précise de ce qu'elle veut vivre, devenir, construire dans sa vie personnelle et dans sa vie professionnelle.
Lorsqu'elle nous a annoncé après un an d'études en DUT Documentation à Grenoble qu'elle préférait opter pour autre chose, ce n'étaient pas des paroles en l'air. Elle avait tout prévu : une opportunité de travail au centre culturel provincial de Koohne, la possibilité de reprendre ses études pour une formation complémentaire plus tard... Elle était sereine, ferme et décidée !



Elle a mis son dynamisme au service du rayonnement culturel de son pays

En tant qu'adjointe culturelle, Astrid a travaillé pour développer l'offre culturelle en Province Nord. Elle sillonnait les routes en accompagnant des groupes de musique en tournées ou en organisant des projections de films, des soirées débats, des expositions. En août 2008, elle présentait une exposition sur les fouilles archéologiques en Province Nord.



Débordante d'énergie, elle osait prendre la parole pour exprimer ses idées mais aussi pour encourager les autres à concrétiser leurs projets. Dans un message envoyé au Défap après son retour au Caillou, elle a tenu à encourager les étudiants ABS en formation en France  :


" On n'a qu'une fois vingt ans... puis deux... puis trois fois vingt ans... et après ?

Ce message est un message d'encouragement et de soutien à la bande d'ABS, à vous qui êtes si loin mais toujours dans toujours dans mon cœur...

 J'ai envie de dire à tous ceux que je connais et à tous ceux que j'aime ces quelques mots :

si quelque chose vous bloque ou vous empêche d'avancer ou de progresser, ne soyez pas bornés, ayez le courage de lâcher prise !

Il ne faut pas avoir peur du futur, il ne faut pas envisager le pire, il faut simplement se donner les moyens de réaliser ce que l'on souhaite réellement faire et ne pas le refouler au fond de soi... 

Je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire mais gardez ces quelques phrases en mémoire :

Faites ce qui vous tiens à cœur, espérez et persévérez, et même si cela n'aboutit pas, vous n'aurez pas le regret de ne pas l'avoir fait, mais simplement la satisfaction de l'avoir tenté et d'avoir appris un peu plus sur vous même.

Ne vous mentez pas à vous même mais autorisez vous à être heureux, pour être bien avec vous même et ainsi avec les autres...

On a qu'une vie, ne la gâchons pas, elle a tant de choses à nous offrir. La vie ne doit pas être vue comme une punition, donnons lui l'opportunité de nous émerveiller pour longtemps encore, soyez à l'écoute de tout ce qui vous entoure mais surtout à l'écoute de votre cœur et votre esprit.

 Je vous souhaite à tous bon courage,

Les petits ruisseaux font les grands fleuves..."



Fauchée par un accident à tout juste 22 ans, Astrid est partie trop tôt. Pendant ces 22 ans, elle aura marqué les esprits de beaucoup de personnes par son caractère bien trempé, son énergie communicative et sa détermination à mordre la vie ! Elle se projetait dans l'avenir, parlant de construire une maison, de s'installer pour fonder une famille.




Elle a osé prendre les bons risques !

 

Les circonstances tragiques de sa mort sont tristement banales en Nouvelle-Calédonie. Certains risques valent la peine d'être pris, comme celui d'oser se lancer professionnellement. Mais d'autres risques (alcool, vitesse, comportements dangereux) peuvent engendrer la mort... Nous enrageons qu'Astrid soit partie si tôt et par un accident si bête, si facilement évitable !
Certains risques valent la peine d'être courus. Astrid avait su choisir les bons...


 

Nous souhaitons que dans son sillon, d'autres jeunes osent choisir leur vie, en cohérence avec leurs valeurs et leur engagement pour le pays. Nous espérons également que son tragique accident fera réfléchir les uns et les autres au moment de prendre le volant ou de boire un coup de trop.

 

Dans notre mémoire comme notre cœur, de la douleur  et  de l'enthousiasme.

 

Apprendre ? Certainement, mais vivre d'abord, et apprendre par la vie, dans la vie. [John Dewey]

Cette citation illustre bien l'état d'esprit d'Astrid, l'enfant du Caillou que nous avons côtoyé.

La tristesse est grande dans nos cœurs et cette douleur va habiter nos mémoires, car son aventure était belle. Elle a su aussi nous montrer ce que l'enthousiasme, la curiosité et l'audace pouvaient apporter à chacun et à tous.


Merci Astrid pour ce que tu as été, nous ne t'oublierons pas.




07/10/2009
21 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres