Après Blog Service

Après Blog Service

La 3G va débarquer


 
Nouvelle étape dans la révolution numérique amorcée par la Calédonie, la 3G ouvre la porte au très haut débit et à une panoplie de services inédits pour les utilisateurs de téléphones mobiles.

 Ça y est, le démarrage de la 3G est officiel. L’annonce a été faite par Harold Martin, président du conseil d’administration de l’OPT, hier soir, lors d’une conférence de presse en marge de l’assemblée générale de la Pacific Islands Telecommunications Association.
Quelques heures plus tôt, des applaudissements nourris ont ponctué l’expérimentation 3G effectuée par le constructeur Ericsson avec un débit poussé jusqu’à 42 mégabits, « une première dans la zone Océanie », selon Franck Bouetard, P-DG d’Ericsson France.
Lecture en temps réel d’une vidéo sur YouTube, visionnage d’un flash télévisé sur le site de CNN, envoi d’une photo sur un profil Facebook, téléchargement de très gros fichiers : toutes ces actions ont été lancées en simultané, sans le moindre ralentissement, et l’expérimentation a vite pris l’allure d’une démonstration.

Abonnements. Au-delà de ces prouesses techniques réalisées en vase clos, le débit proposé dans le cadre des offres commerciales devrait être proche des performances de l’ADSL, avec des offres spécifiques à destination des professionnels. L’hypothèse de commercialisation de package « abonnement + téléphone » est également à l’étude. Sur le plan des abonnements, rien n’est arrêté pour l’instant. « Nous travaillons encore sur l’offre », explique Philippe Minel, directeur de l’OPT, qui annonce une offre de démarrage pour les Jeux du Pacifique suivie par de nouvelles formules, début 2012.

Le développement de la 3G va permettre de réduire la fracture numérique.

Des formules qui devront nécessairement être étudiées, alors que le SMG est à 140 000 francs, en écho à la déclaration d’intention de Harold Martin pour qui « le développement de la 3G va permettre de réduire la fracture numérique ».

Réseau. En termes d’infrastructure, près de quarante relais ont déjà été installés et quarante autres le seront d’ici août prochain. Avec une densification du réseau à Nouméa, notamment à Nouville sur le site qui accueillera le village des Jeux du Pacifique, et sur le Grand Nouméa. Une installation effectuée tambour battant qui confirme que la 3G sera opérationnelle pour l’ouverture de NC 2011. A terme, 175 relais seront installés sur l’ensemble du territoire.
Cette troisième génération de téléphonie mobile permet à l’utilisateur d’accéder au très haut débit mobile, ce qui se traduit par un transfert de la voix et des échanges de données à grande vitesse et sans coupure du signal lors des déplacements. L’accès aux contenus est facilité et de meilleure qualité.

Services. Mais la 3G, ça peut aussi être des programmes de télévision, des services (météo, circulation), des fonctionnalités pratiques (relevé de compteur, paiement de facture) ainsi qu’un outil qui permet de désenclaver des zones éloignées en proposant, par exemple, une consultation médicale à distance pour juger de l’état d’un patient.
A ce jour, sur les 200 000 utilisateurs de téléphones mobiles sur le territoire, 20 000 disposent déjà d’un appareil compatible troisième génération, parmi lesquels 8 000 iPhone de la marque Apple. Autant dire que les Calédoniens sont dans les starting-blocks en matière de 3G. La balle est désormais dans le camp de l’OPT, notamment en termes d’offres et de tarifs.

Tomislav Govekar



13/04/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres