Après Blog Service

Après Blog Service

L’apprentissage assure

On peut apprendre en classe, mais aussi sur le terrain. L’alternance séduit les jeunes. Ils étaient 136 cette année à recevoir leur diplôme. En vingt ans, le choix de formations s’est considérablement élargi.

Après avoir raté son bac économique et social, Benoît Hannequin a travaillé pendant quatre ans. « A chaque fois, je grimpais rapidement les échelons dans les entreprises. On me donnait des responsabilités, mais le salaire ne suivait pas, car je n’avais pas de diplôme. Je me suis demandé comment évoluer. Le centre de formation de la CCI m’a semblé être une bonne idée », raconte-t-il.
En 2003, Benoît Hannequin commence un bac professionnel logistique, à 23 ans. Pendant deux ans, il alterne les cours avec l’apprentissage à La Périgourdine.
Deux ans après avoir obtenu son diplôme, il crée sa propre entreprise : Calédonie transport. « Si je dois choisir entre un employé qui a fait de l’apprentissage et un employé qui a suivi un enseignement général, je n’hésiterai pas. Je choisirai celui qui sait déjà travailler et qui a deux ans d’expérience », affirme-t-il.

Alternance. Comme lui, ils sont 5 000 à avoir été formés en alternance par la CCI, depuis 1990. La première promotion d’apprentis ne comptait que onze élèves et il n’y avait qu’un seul diplôme : un CAP imprimerie. Fabrice Pellerin a fait partie de cette première promotion. « J’aurais voulu suivre une formation d’électricité mais à l’époque, ça n’existait pas en alternance. J’ai donc choisi l’imprimerie par défaut, mais je ne regrette pas », explique-t-il.
Aujourd’hui, l’offre est beaucoup plus étoffée. La CCI propose onze formations différentes. « Désormais, l’apprentissage propose des niveaux d’études supérieurs au CAP, comme des bacs et des BTS. Même l’EGC s’y est mise. Elle propose aux nouveaux candidats de faire une première année classique, puis de faire les deux dernières années en apprentissage », explique Béatrice Pajot-Baldi, directrice du Centre de formation des apprentis (CFA). Un partenariat avec l’université sera aussi mis en place pour l’ouverture d’une licence professionnelle.

Il y a cinq ans, la moitié des jeunes arrêtaient en cours d’année. Aujourd’hui, nous n’en perdons que 25 %.

« L’offre de formation s’élargit d’un point de vue quantitatif, qualitatif, mais également d’un point de vue géographique, puisque la CCI Apprentissage est présente depuis cette année en province Nord, à Koné. Nous ne souhaitons d’ailleurs pas en rester là et comptons ouvrir prochainement des formations aux Loyauté », explique Michel Merzeau, le directeur général de la CCI.

Abandons. Au départ, le but de l’alternance était de permettre aux élèves d’autofinancer leurs études, car ils perçoivent un petit salaire : de 40 % à 100 % du SMG. Mais pour ce salaire, le travail est conséquent. Ainsi, le programme du BTS Gestion comptabilité en alternance est le même que celui du BTS du lycée Lapérouse, mais avec trois fois moins de cours.
Les périodes passées en classe sont denses. Elles s’ajoutent aux périodes sur le terrain, qui sont de vraies journées de travail. Cela explique certains abandons.
« Il y a cinq ans, on perdait la moitié des effectifs en cours d’année. Aujourd’hui, nous n’en perdons que 25 % », souligne Béatrice Pajot-Baldi.

Annuaire. Pour démontrer, preuve à l’appui, que les apprentis s’en sortent bien, la CCI a commencé à rassembler tous ses élèves dans un annuaire. « Le but est que les anciens aident les nouveaux apprentis à trouver un stage et à s’insérer dans la vie professionnelle », explique Béatrice Pajot-Baldi.
Cela permettrait aussi d’améliorer des chiffres déjà plutôt bons.
Ainsi, en 2009, 91 % des diplômés étaient engagés dans la vie professionnelle six mois après la fin de leurs études.
Dans ce chiffre, la CCI compte aussi ceux qui ont poursuivi leurs études en alternance : ils sont 35 % à continuer vers un nouveau diplôme.

Blandine Guillet



03/01/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres