Après Blog Service

Après Blog Service

Le don de la danse

Lifou. Trois jours de festivités pour les 20 ans de la troupe du Wetr

 

Les Nouvelles  Calédoniennes. Publié le jeudi 13 décembre 2012 à 03H00

Ce week-end, la troupe du Wetr fête ses vingt ans au site Ukeinesö de Wanaham, en présence de danseurs et de musiciens. Retour sur le parcours de cette troupe de danse reconnue et aperçu du programme des festivités.

 

En plus des expositions et des conférences consacrées à la troupe, plusieurs prestations de danse seront visibles pendant le week-end.

 

En plus des expositions et des conférences consacrées à la troupe, plusieurs prestations de danse seront visibles pendant le week-end.

 

Le chiffre 20, en drehu, se dit « ca atr », qui signifie « un homme », car vingt est la somme des dix doigts et des dix orteils : un homme complet. « Atre, c’est la connaissance qui marche avec la transmission, explique Umuissi Hnamano, responsable de la troupe du Wetr. C’est le moment où l’enfant doit marcher sur les traces du savoir, sur la connaissance de l’homme. Les créations évoluent, les jeunes prennent la relève mais l’esprit et la parole restent les mêmes. »

La troupe, forte aujourd'hui d’une cinquantaine de jeunes, crée et répète en plein air, au milieu des arbres, pieds nus au contact de la terre, au son des bambous frappés. A l'occasion de la fête organisée à partir de demain et jusqu'à dimanche pour son vingtième anniversaire, ils présenteront leurs prestations aux côtés des troupes et artistes invités, venus du Vanuatu et de la province Nord, sans oublier les autres troupes de danse de Lifou.

 

Don.

1992 est l’année où tout a commencé. Originaire de Lifou, du district du même nom, la troupe de danse du Wetr, comme « pays », est d’abord une réponse à l’appel de l’ADCK (Agence de développement de la culture kanak). En effet, afin de former une délégation kanak dans le cadre du 6e Festival des arts du Pacifique aux îles Cook en 1992, toutes les grandes chefferies de la Nouvelle-Calédonie ont été sollicitées. C’est ainsi que le grand chef du district de Wetr, Paul Sihaze, a demandé à ses 17 tribus de « faire don de légendes anciennes, de danseurs et de musiciens pour cette circonstance exceptionnelle ».

La troupe du Wetr est née de cet enjeu : pérenniser les coutumes et les traditions, à travers l’art de la danse et l’expression corporelle.

 

Créativité.

Depuis, la troupe du Wetr n’a eu de cesse de créer, en s’intégrant dans la modernité. Jusqu’à la fin des années 1990, les spectacles se sont enchaînés : Festival des peuples indigènes en Nouvelle-Calédonie, Festival des arts de Perth et Adélaïde en Australie… Une transition s’opère dans les années 2000. Avec la réalisation des spectacles Ziethel et Hotr (danses et chants anciens), au centre culturel Tjibaou en 2000 et 2001, la troupe du Wetr atteint une autre dimension en matière de créativité et de représentativité. Elle multiplie les rencontres, crée de nouvelles pièces et se trouve régulièrement invitée à l’étranger : dans le Pacifique, à Singapour, en Europe, ainsi qu’aux Etats-Unis. Les figures et les compositions évoluent, avec la transmission aux jeunes générations d’une tradition ouverte et dynamique.

 

Collectif.

La troupe du Wetr, qui s’identifie davantage à « un collectif qu’à une compagnie de danse », a voulu préserver ce patrimoine artistique kanak à travers des créations mêlant culture originelle et celle ouverte sur le monde. Là où la danse était la représentation d’une cérémonie, elle occupe aujourd’hui un espace différent, tourné vers le public. C’est ainsi que les collaborations se multiplient avec Paul Wamo, pour la création du spectacle « Shok ? ! » en 2011, ou encore avec la chorégraphe Régine Chopinot pour « Wetr est là ! ».

Le programme

Aujourd'hui

Soirée films sur les spectacles du Wetr

 

Demain

9 heures : cérémonie d’ouverture, défilé par délégation avec une prestation de 3 minutes, accueil coutumier et discours

11 h 30 : visite de l’expo sur l’historique et le parcours du groupe de Wetr

12 h 30 : pot local avec l’ADCK et repas commun

13 h 30 : musique traditionnelle

15 h 30 : échange avec la troupe du Wetr (historique, expérience, parcours…)

17 heures : danses

18 h 30 : feu d’artifice

19 h 30 : nuit de la danse avec panorama du Wetr

23 heures : fin des prestations

 

Samedi

7 h 30 : mise en place des ateliers et des expos

8 heures : danse traditionnelle

8 h 30 : début des ateliers de cuisine traditionnelle, confection de nasse à langouste, vannerie tressage, médecine traditionnelle, jeux et jouets traditionnels, peinture et sculpture, pirogue, accessoires de danse

9 heures : chorale

9 h 30 : conférence

10 heures : chorale

11 heures : contes et légendes

11 h 30 : dégustation de plats locaux

13 h 30 : musique traditionnelle

15 h 30 : danses traditionnelles

18 heures : cérémonie de clôture

19 h 30 : animation musicale

23 h 30 : fin des animations



13/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres