Après Blog Service

Après Blog Service

Les initiatives n’ont plus qu’à germer

Mer 09 Jui 2010 |20:00, Les Nouvelles Calédoniennes.

 

Marie-Luce Penchard, la ministre chargée de l'Outre-Mer, est venue, lundi, inaugurer la pépinière d'entreprises du Nord, à Koné. Une cérémonie tout aussi singulière que peut l'être ce bâtiment, tant sur le plan architectural que par sa vocation. Les jeunes entrepreneurs devraient y pousser à l'aise.

 

335

C'est, en millions de francs, le coût de cette opération. 60 % pour la province Nord (dont 80 % dans le cadre des contrats de développement) et 40 % pour la CCI.

Pour y parvenir, il n'y a qu'une solution : il faut absolument implanter des infrastructures capables d'appuyer ce développement. La pépinière d'entreprises, la première dans le Nord, inaugurée ce lundi à Koné, aura cette vocation dès le mois de juillet en accueillant dix entreprises, avec une priorité donnée aux promoteurs du Nord.

Particularité de ce projet : la présence, dans le même bâtiment, de l'antenne Nord de la CCI, à qui la gestion de la pépinière a été confiée. Un rapprochement de deux entités dont devrait se dégager une coopération positive pour toutes les personnes désireuses de se lancer dans la création d'entreprise. « Les chefs d'entreprise et leurs salariés doivent bénéficier d'un accompagnement efficace et de meilleures formations », a souligné le président de la province, Paul Néaoutyine. Une volonté à laquelle la CCI souhaite répondre en engageant davantage de personnels dans son antenne du Nord. « Il y a actuellement sept employés, précise André Desplat, président de cette chambre, nous allons passer à une dizaine de personnes pour répondre à ce besoin en formations. »

Une association entre la province et la CCI que Paul Néaoutyine a tenu à valoriser lors de son allocution. « Je dois saluer ici la décision de la Chambre de commerce et d'industrie de s'associer à la province Nord en investissant directement, dans le cadre d'une copropriété, afin de renforcer sa présence », a-t-il déclaré avant de tacler les grandes entreprises calédoniennes qui, contrairement, « ont été prudentes dans leur décision d'implantation dans le Nord ».

Pour la CCI, renforcer sa proximité avec les entreprises est une priorité. « Le rééquilibrage économique est un axe fort de la CCI. Elle n'a eu de cesse de développer son réseau avec une attention particulière pour nos entrepreneurs du Nord, puisque sur cinq de nos agences, quatre sont situés en province Nord », a rappelé André Desplat.

Initiative Nord, le nom de cette pépinière, aura pour vocation de soutenir les jeunes entrepreneurs. « En moyenne, seule deux entreprises sur cinq passent le cap des deux premières années », rappelle le président de la CCI. Ces jeunes preneurs d'initiative trouveront un appui, des conseils et de la formation. Un service administratif et logistique (standard, prise des messages, accueil des clients, salle de réunion…) sera à leur disposition. Ils pourront en profiter durant deux ans maximum.

Pour les plus expérimenté, ce nouvel espace qui résulte de la fusion entre les antennes CCI de Pouembout et Koné, leur permettra d'avoir accès à toutes les informations importantes et à l'accompagnement nécessaire à leur réussite.

L'association entre cette pépinière et une antenne de la CCI devrait répondre à un besoin urgent pour la province Nord. Afin que l'essor actuel ne s'essouffle pas et que le développement soit durable, les initiatives doivent germer dans un environnement propice.

 

Marjorie Bernard

 

Une pépinière verte

500 m2 de panneaux photovoltaïques recouvrent le bâtiment. Du jamais vu en Calédonie. « Avec cette surface, la consommation de la pépinière sera couverte », précise Bernard Boué-Mandil, directeur de la SEAML VKP, coordinatrice du chantier. Grâce à l'inclinaison des toits et à ces 500 m2, la production d'électricité pourrait atteindre 1 500 kWh/kWc */ an.

Outre l'importante surface de panneaux solaires, une série de critères répondant à la norme HQE (Haute qualité environnementale) a été respectée. L'implantation du bâtiment sur un axe sud-est/nord-ouest l'inscrit dans la déclivité naturelle du terrain, réduisant les besoins de terrassement. L'orientation de la double toiture dans l'axe des vents dominants va permettre la création d'un espace entre la toiture et le faux plafond pour garantir une protection solaire efficace. L'isolation thermique des murs a également été renforcée. La ventilation naturelle est favorisée par l'organisation du bâtiment, qui devrait permettre une réduction du temps d'utilisation de la climatisation.Enfin, un système de récupération des eaux de pluie a été installé pour la consommation des sanitaires et l'arrosage des espaces verts.
Une optimisation des consommations qui a conduit le projet à bénéficier de 15,3 millions de subventions du Comité territorial pour la maîtrise de l'énergie) et de l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie).

* Puissance crête : puissance maximale obtenue dans les meilleures conditions possibles

 



10/06/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres