Après Blog Service

Après Blog Service

L’Université élargit son offre

Les Nouvelles Calédoniennes. Publié le vendredi 20 janvier 2012 à 03H00

Master Sciences de l’ingénieur, Master EPS ou cursus adapté… L’Université propose de nouvelles formations pour la rentrée. Un moyen de répondre aux besoins des entreprises du Caillou. L’offre devrait encore s’affiner et se « localiser ».

Depuis lundi, date d’ouverture des inscriptions à l’université, 290 étudiants se rendent chaque jour à Nouville, pour y compléter leur dossier.

 

Depuis lundi, environ 290 étudiants viennent chaque jour emprunter la chaîne d’inscription mise en place à l’université de Nouville. Chacun vient échanger son dossier contre sa carte d’étudiant, avant d’être dirigé vers tous les services (mutuelle, assurance, santé, logement, aides, etc.) concentrés dans la seule et unique Maison de l’étudiant.
En 2012, à l’Université de Nouvelle-Calédonie (UNC), les démarches d’inscriptions ne riment plus avec parcours du combattant. Reste que les jeunes bacheliers ont dû réfléchir plus longtemps avant de se jeter dans la première filière venue. Car l’UNC a élargi le champ de ses compétences et propose de nouvelles formations mais aussi des parcours adaptés au profil des étudiants. « Notre priorité est la réussite. Mais nous essayons également de mieux répondre aux besoins de la Nouvelle-Calédonie », explique Yannick Lerrant, directrice de l’Institut universitaire de formation des maîtres (IUFM).

Progressive. Si les étudiants sont répartis de manière équitable entre les trois départements (Lettres et sciences humaines, Droit économie et gestion puis Sciences et techniques), les nouvelles formations proposées par l’UNC et l’IUFM risquent fort de changer la donne.
Car, en fonction de leurs résultats obtenus au baccalauréat, les futurs étudiants peuvent désormais opter pour un cursus généraliste ou pour la voie « progressive ». Le département Droit, économie et gestion, qui affiche le taux de réussite le plus faible, est le pilote de l’opération. « Nous axons la formation plus sur la pratique que sur les cours fondamentaux. La première année se fait en deux années au lieu d’une, le temps que l’étudiant comble ses lacunes. Il continue ensuite son cursus normal », précise Yannick Lerrant, aussi chargée de mission aux études et à la formation, avant d’ajouter : « Il s’agit de nous conformer à l’offre d’un petit territoire, à celle des entreprises locales. Et puis, l’UNC est également assez petite pour être en constante évolution et ajuster ses formations. »

Sport. Voilà donc pourquoi, cette année, une licence Sciences pour l’ingénieur (en informatique ou en métallurgie, énergie et génie des procédés) « vient répondre aux importants besoins des secteurs de la mine et des sciences ». S’ouvre par ailleurs le master EPS à l’IUFM. Les futurs profs de sport inscrits pourront ainsi alterner cours préparatoires au Capeps et pratique des acquis théoriques au sein des collèges et des lycées.
« Il y aura quelque quatre-vingt-dix postes à pourvoir sur les cinq prochaines années et beaucoup de maîtres auxiliaires qui espèrent avoir un jour un poste, souligne Yannick Lerrant. Cette formation est une vraie chance et des étudiants métropolitains se sont déjà montrés intéressés. Il faut dire que le cadre d’apprentissage est exceptionnel ! » Et si la mastérisation de la filière EPS marche, elle pourrait s’étendre aux mathématiques.
A ces nouvelles formations s’ajoutent les créations d’un centre de langues et de la certification Voltaire (*). « Il faut aujourd’hui raisonner en terme de compétences, admet Yannick Lerrant. Notre université doit permettre à l’étudiant de vite se fondre dans la vie active. Nous avons déjà regroupé Magenta et Nouville pour que tous aient accès aux mêmes facilités, et nous sommes montés un cran au dessus avec une offre de formation élargie. Bref, nous démarrons cette rentrée universitaire en changeant d’échelle. »

* Certificat en orthographe de référence en Métropole.

 

Repères

Prérentrées, une première
Pour la première fois, l’UNC a mis en place trois jours de prérentrée durant lesquels les étudiants seront accueillis par un tuteur et par leur professeur référent. Elles se dérouleront du 1er au 3 février pour le département Droit, économie et gestion, et du 8 au 10 février pour les départements Science et techniques, et Lettres, langues et sciences humaines.

Ne pas oublier sa demande de logement
« Nous avons environ 200 étudiants boursiers venant de la province Nord et n’avons enregistré que dix dossiers la semaine dernière. Nous voulons rappeler aux étudiants qu’ils ne doivent pas attendre le dernier moment pour faire leur demande, alerte Christine Luss, chargée de communication à la SIC. Après la campagne d’inscriptions, les démarches pourraient être plus lourdes. » Quelque 470 logements sont désormais disponibles sur le campus de Nouville (415 F1, 40 F2 et 14 F4). Les colocations sont prises en compte, et 540 étudiants peuvent être logés. Le loyer pour un studio monte jusqu’à 37 000 francs mais l’aide au logement peut, en fonction des profils, atteindre 25 000 francs.


Marion Pignot



20/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres