Après Blog Service

Après Blog Service

Où étudient les filles dans l’enseignement supérieur?

24 février 2011, le blog d'Olivier Rollot, journaliste au Monde.

 

 Si 55% des étudiants sont des étudiantes la féminisation des filières d’enseignement supérieur reste très inégale. Ainsi, les femmes sont majoritaires à l’université avec plus de 59% des effectifs toutes filières confondues mais ne sont qu’un peu plus de 40% dans les IUT, un peu moins de 43% en classes préparatoires et un peu plus d’un quart dans les écoles d’ingénieurs. Où leur nombre est même en baisse puisqu’elles étaient 26,6% en 2009. En BTS, elles représentent un plus de la moitié des effectifs mais sont largement plus nombreuses dans les services (69%) que dans la production (41%). A l’université si c’est en langues (75%) qu’elles atteignent la proportion la plus importante, elles sont également les plus nombreuses dans les disciplines les plus prestigieuses que sont la médecine-odontologie et le droit (près de 65%) alors qu’elles sont très minoritaires en sciences fondamentales (30%).

 

Les sciences toujours boudées

 

En dépit de toutes les campagnes de promotion comme «Tu seras ingénieure», les femmes restent bien à l’écart de la plupart des filières scientifiques, médecine et biologie exceptée. « En DUT informatique, nous étions trois femmes sur cinquante élèves, se souvient ainsi Juliette. Aujourd’hui en MIAGE (méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises), nous sommes quand même 7 sur 27. Pour moi l’informatique était un choix naturel mais je dois admettre que mes deux parents sont informaticiens. » Un désamour qu’on retrouve en prépas où les femmes sont très majoritaires en lettres (75% !) et en économie (55%) mais seulement 30% en sciences.

 

Les doctorants sont d’abord des hommes

 

Dernier phénomène intéressant, alors que les filles sont largement majoritaires en licence et plus encore en master, elles sont largement minoritaires en doctorat (42%). Le phénomène est particulièrement impressionnant en droit ou médecine où elles représentent respectivement 65% et 66% des premiers cycles, 67% et 59% des masters sont seulement 48% et 49% des doctorants. Mais on le retrouve dans pratiquement toutes les disciplines.

 

La part des filles filière par filière :

Ecoles paramédicales    83%

Ecoles sociales    80%

Langues (licence)   74%

Lettres-SHS (licence)     71%

Ecoles littéraires et journalisme   69%

Médecine (premier cycle)   66%

Droit-sciences politiques (licence)     65%

Université   59,2%

 

ENSEMBLE  56%

 

Ecoles d’architecture  53%

 

BTS 50,8%

Management  48%

Classes préparatoires  42,7%

DUT    40,3%

Sciences    39%

Ecoles d’ingénieurs  25,5%

 

Source: DEPP, «Filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l’école à l’enseignement supérieur», 2010

 

Mais alors pourquoi, plus que jamais, les filles choisissent-elles certaines filières et les garçons d’autres?



24/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres