Après Blog Service

Après Blog Service

Ouvéa - Les chefferies défendent leur patrimoine naturel

Les Nouvelles Calédoniennes. Publié le mardi 03 avril 2012 à 03H00

Depuis 2006, les chefferies d’Ouvéa se mobilisent pour le projet d’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco d’Ouvéa et de Beautemps-Beaupré. Le projet s’inscrit désormais sur le terrain.

 

Le projet d’inscription au Patrimoine mondial de l’Unesco d’Ouvéa et de Beautemps-Beaupré entre dans une nouvelle phase : « Conservation international » rencontre sur le terrain les coutumiers et les professionnels concernés.

 

Le dossier de nomination a été accepté en 2008 et, en 2011, les chefferies se sont regroupées en Groupement de droit particulier local (GDPL). Dans le même temps, des études scientifiques ont été menées sur le terrain, les utilisateurs du lagon ont été interrogés et des données ont ainsi été recueillies.
« Les chefferies d’Ouvéa sont au cœur du dispositif de gestion du patrimoine. Nous souhaitons aujourd’hui leur confirmer que nous sommes à leur disposition pour redynamiser le processus, comme souhaité par les autorités coutumières, explique le chargé de filière Environnement de la province des îles Loyauté.
Nous avons choisi de travailler avec une ONG internationale qui a l’expérience du travail participatif basé sur la gestion coutumière d’aires protégées, en Nouvelle-Calédonie mais aussi dans la sous-région, pour faciliter la mise en place d’une gestion durable de notre patrimoine naturel et culturel. »

Concret. « Le capital naturel exceptionnel d’Ouvéa est géré depuis la nuit des temps par les autorités coutumières locales : il faut que ces pratiques soient reconnues et mises en valeur afin de démontrer la contribution des savoir-faire et pratiques ancestrales dans la gestion durable des ressources naturelles. C’est dans cet esprit que nous allons travailler dans les mois à venir, explique Jean-Christophe Lefeuvre, directeur de « Conservation International » en Nouvelle-Calédonie. Ces derniers jours, nous avons présenté aux coutumiers notre démarche de travail pour passer concrètement à la gestion du bien inscrit au patrimoine mondial de l’humanité des îles Loyauté, ajoute-t-il.

Echanges. Les échanges et rencontres avec les chefferies du nord, du centre et du sud de l’île auront lieu ces prochains jours. Des rencontres sont aussi prévues avec les groupes socioprofessionnels (syndicat des pêcheurs, opérateurs touristiques, professionnels de l’éducation, associations liées à la nature, etc.).
Ces premiers échanges permettront, début juin, de lancer la phase de planification qui, sur la base des études scientifiques, amènera les acteurs locaux à définir un plan d’action afin de passer à la mise en œuvre pratique et participative de la gestion du patrimoine mondial de l’atoll d’Ouvéa et Beautemps-Beaupré.
L’exceptionnelle richesse naturelle et culturelle d’Ouvéa et son intégrité constituent un capital précieux à préserver, une source de bien-être pour les générations futures. Et il semble, désormais, que le processus soit concrètement en marche.



03/04/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres