Après Blog Service

Après Blog Service

Pâques : fête chrétienne et de l'éveil du printemps

 
La fête chrétienne de Pâques commémore la résurrection de Jésus-Christ, trois jours après sa crucifixion le Vendredi saint, marquant la fin du jeûne du Carême. Pâques est le jour le plus saint du calendrier chrétien, suivi par Noël ! 
 
Pâques est fondée en partie sur la fête juive Pessah (en français la Pâque), qui commémore l'Exode, car c'est lors de cette fête que Jésus est censé avoir ressuscité. Pour les non croyants, Pâques est aussi une fête païenne qui annonce l'éveil du printemps. 
 
Pâques fait partie de ces fêtes mobiles - comme l'ascension et la pentecôte - dont la date change chaque année. Elle est célébrée le premier dimanche après la pleine lune qui arrive le jour de l'équinoxe du printemps ou les jours suivants. Au plus tôt, elle arrive le 22 mars et au plus tard, le 25 avril. En 2008 la date de la Fête de Pâques est le dimanche 23 mars.  
 
Pâques et les œufs 
L'œuf symbole de vie ou de mort est au centre de cette fête ancestrale. En effet, la coutume de s'offrir des œufs de Pâques en Europe remonte au XVIIIème siècle. A cette époque, l'oeuf le plus gros du royaume pondu pendant la semaine sainte revenait de droit au roi. On dit que Louis XIV fit parvenir à Melle de Lavallière un œuf de Pâques contenant un morceau de la vraie croix. Quant à Louis XV, il distribuait à ses courtisans des œufs gravés ou peints. 
Bien avant cela, on s'offrait déjà des œufs au sortir du carême après une pénitence de 40 jours sans omelette ! Une grande quantité d'œufs se trouvait entassée dans tous les foyers et le moyen de plus rapide de s'en débarrasser était de les donner aux enfants. C'est de cette époque que remonte la tradition de peindre les œufs et de les associer à des devises...  
La couleur chocolat n'est apparue que bien plus tard pour le grand plaisir des enfants !  
 
Cloches ou lapins ? 
Traditionnellement, Pâques coïncidant avec le renouveau du printemps, tous les symboles de fertilité sont mis à contribution. Dans bon nombre de tradition, le (prolifique) lapin est le pourvoyeur des œufs de Pâques. L'autre version populaire est d'attribuer la distribution des œufs de Pâques aux cloches de retour de Rome... Cette tradition est née au VIIème siècle. A cette époque,  l'Eglise interdit de sonner les cloches entre le Jeudi Saint et le Dimanche de Pâques en signe de deuil, pour commémorer le temps écoulé entre la mort du Christ et sa résurrection. De là, s'échafaude une légende populaire selon laquelle les cloches se rendent à Rome en volant pour ne revenir qu'à Pâques, chargées d'œufs qu'elles distribuent sur leur passage ! Au Tyrol, c'est la poule qui distribue les œufs, en Suisse, un coucou et, dans les pays anglo-saxons, un lièvre.  
 
Le chocolat fait l'œuf ! 
Ce n'est qu'au XVIIIe siècle, en France, qu'on décide de vider un œuf frais et de le remplir de chocolat. Puis vinrent les moules, les décorations et la tradition gourmande. Ici, quand sonnent les cloches de Pâques, les enfants partent dans le jardin pour une course à l'œuf ... ou à la poule en chocolat qu'on dissimule dans les haies, sous les buissons.  
Aujourd'hui, les pâtissiers et chocolatiers déploient des trésors d'ingéniosité pour façonner le chocolat. Lapin, poussin, œuf, mais aussi cloche ou encore simple bonbons sont à la fête ! 
 


17/03/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres