Après Blog Service

Après Blog Service

Pauvreté : les mesures du gouvernement

Par Les Echos | 11/12 | 10:09 | mis à jour à 13:07 | 

Le Premier ministre a dévoilé aujourd'hui son plan de lutte contre la pauvreté. Outre une revalorisation du RSA, Jean-Marc Ayrault a notamment annoncé un élargissement de la CMU et la création d'une allocation pour les jeunes en difficulté.

Le RSA «socle» revalorisé

Le RSA «socle», qui a remplacé le RMI en 2009, augmentera de 10% au cours du quinquennat. Cette revalorisation s'ajoutera à la hausse annuelle indexée sur l'inflation. Le but est que le revenu de solidarité active rejoigne progressivement un montant équivalent à la moitié du SMIC (contre 43% aujourd'hui). La première hausse interviendra en 2013.

Concernant le RSA «activité», le Premier ministre a convenu que ses objectifs ne sont pas atteints. Jugeant «impératif de le réformer», comme la prime pour l'emploi «puisqu'ils ont le même objectif». Une telle réforme sera proposée «dès le premier trimestre 2013», a-t-il précisé. Rappelant que 68% des allocataires potentiels du RSA «activité» ne le réclament pas, Jean-Marc Ayrault a affiché sa volonté de réduire ce taux de non-recours. «Des campagnes de promotion des droits sociaux seront lancées en 2013», a-t-il assuré. S'engageant à mettre au point «des objectifs de baisse des taux de non-recours, prestation par prestation» et simplifier les démarches administratives.

Une «garantie» pour 100.000 jeunes

Un contrat d'insertion destiné à terme à 100.000 jeunes non qualifiés sera créé à la « rentrée 2013 », assorti d'une allocation à hauteur du RSA socle (environ 450 par mois). Cette « garantie jeunes » consistera en « un contrat d'un an renouvelable signé entre le jeune (...) et le service public de l'emploi ». Le jeune « bénéficiera alors, pendant ses périodes d'inactivité d'une garantie de ressources d'un niveau équivalent au RSA » socle. Le dispositif comprendra un accompagnement, des propositions de formation et d'emploi que le jeune aura l'obligation d'accepter. La garantie sera lancée en septembre prochain.

Deux mesures pour les familles

Le montant de l'allocation de soutien familial, une prestation qui s'adresse aux parents isolés, sera augmenté.

Le complément familial, une prestation attribuée sous conditions de ressources aux foyers de trois enfants ou plus, sera majoré.

La couverture maladie universelle étendue

Le plafond de ressources à ne pas dépasser pour pouvoir bénéficier de la CMU-C sera relevé. Il est actuellement fixé à 661 euros par mois pour une personne seule. Le relèvement permettra à 500.000 personnes de plus de bénéficier d'une prise en charge à 100% des frais de santé.

Hébergement d'urgence : 8.000 places supplémentaires

Quatre mille places d'hébergement d'urgence pour les sans-abri et de 4.000 places en centre d'accueil pour les demandeurs d'asile (Cada). Le Premier ministre prévoit également «un effort complémentaire», du même niveau que les fonds destinés à créer de nouvelles places d'hébergement et d'asile, «pour favoriser le logement durable et le retour au droit commun», avec des mesures destinées à «la prévention des expulsions, l'intermédiation locative, le logement adapté, l'accompagnement vers et dans le logement».

Au total, ces mesures porteront à 9.000 le nombre de places d'hébergement aux personnes démunies. Cela représente 100 millions d'euros supplémentaires.

Surendettement : création d'un fichier positif

Jean-Marc Ayrault a annoncé «la création d'un registre national des crédits aux particuliers, à l'occasion de la prochaine loi sur la consommation» -attendue pour le printemps 2013. «La responsabilisation des banques sera désormais renforcée par la loi bancaire, qui intégrera des éléments relatifs au plafonnement des frais pour les publics fragiles».

Serpent de mer depuis plusieurs années, la création d'un fichier positif ne fait pas l'unanimité. Benoît Hamon, le ministre délégué à la Consommation, a lui-même fait évoluer sa position. «Pas très favorable» à ce type de registre en septembre, il a, le mois dernier, précisé les projets du gouvernement.

 

Le RSA en chiffres

418 euros par mois
Le montant du RSA socle pour une personne seule, une fois déduite l'aide au logement.

1,6 million
Le nombre de bénéficiaires du RSA socle fin juin 2012. Près de 500.000 foyers bénéficient du RSA activité, complément de revenus pour les travailleurs pauvres.

9,7 milliards d'euros
La dépense consacrée au RSA en 2011.

AVEC VINCENT COLLEN



11/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres