Après Blog Service

Après Blog Service

Renforcer l’identité culturelle océanienne

 

Un groupe de spécialistes s’est réuni afin d’examiner un projet de stratégie visant à renforcer le rôle de la culture océanienne à tous les échelons du secteur de l’éducation.

Les représentants de plusieurs institutions et organismes régionaux des secteurs de la culture et de l’éducation se sont réunis à l’antenne régionale du Secrétariat général de la Communauté du Pacifique (CPS) à Suva (Fidji) pour évoquer ce projet de stratégie. Ce document est le fruit des efforts déployés par le Groupe de travail sur la culture et l’éducation et  en particulier, son président, Uiliami Fukofuka (Tonga), en collaboration avec Elise Huffer, conseillère en développement humain (affaires culturelles de la CPS).
Cette initiative, qui va dans le sens de l’objectif du Plan pour le Pacifique visant à instaurer de « meilleurs systèmes d’enseignement et de formation » ainsi que de la mission de la CPS consistant à perfectionner les ressources humaines, a vu le jour au début de l’année dernière, à l’issue de la 21e réunion du Conseil des arts du Pacifique. Elle s’inscrit dans un effort concerté en vue de renforcer le rôle du Conseil par le biais d’une participation active au développement du secteur culturel de la région.
Outre les membres du Conseil des arts du Pacifique et les représentants de la CPS, la réunion a également accueilli des représentants de la Fondation internationale des peuples du Pacifique Sud, de l’Association des musées des îles du Pacifique, du  Secrétariat général du Forum des îles du Pacifique, de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), de l’Université du Pacifique Sud, des Initiatives régionales océaniennes en faveur de l’éducation élémentaire (projet Pride), de l’Association océanienne d’enseignement et de formation techniques et professionnels, et de l’Alliance océanienne pour la promotion des arts.

Offrir aux producteurs et aux agents du secteur de la culture la possibilité de se perfectionner
Le projet de stratégie comporte trois grands volets. Le premier consiste à améliorer la transmission des valeurs culturelles et éthiques, des savoirs et des savoir-faire dans l’enseignement de niveaux primaire et secondaire et de troisième cycle, ainsi que dans les filières d’enseignement et de formation techniques et professionnels.
Le deuxième volet porte sur la promotion du secteur culturel en renforçant les institutions culturelles existantes, en offrant aux producteurs et aux agents du secteur de la culture la possibilité de se perfectionner, et en dispensant un enseignement supérieur, au niveau du troisième cycle, dans des domaines tels que l’archéologie, les études océaniennes, l’anthropologie, la linguistique et l’ethnographie.
Le troisième volet porte sur la mise en place d’un réseau régional des secteurs de la culture et de l’éducation afin d’améliorer les efforts d’intégration déployés à tous les échelons grâce à une meilleure collaboration.
Elise Huffer indique que le projet de stratégie n’en est qu’à ses débuts. « La réunion a permis d’examiner, avec les partenaires dans le développement, les différentes suggestions et mesures pratiques figurant dans cette première mouture. La stratégie doit maintenant être redéfinie et communiquée aux différentes parties prenantes en vue de définir les tâches et les rôles futurs. »


Les Nouvelles Calédoniennes, le 23 juin 2009

 



23/06/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres