Après Blog Service

Après Blog Service

Sarkozy parlera sécurité

Les Nouvelles Calédoniennes, le 23 août 2011.
Le président de la République ouvrira symboliquement les Jeux du Pacifique. Il devrait également annoncer des mesures pour contrer la délinquance sur Nouméa et son agglomération.
 

A l’heure où la Libye bascule, où la panique des marchés financiers est loin d’être calmée et où le couple franco-allemand doit œuvrer à démontrer sa solidité, le président de la République doit s’envoler ce mercredi soir pour la Nouvelle-Calédonie.
Ce qui pourrait apparaître comme une incongruité du calendrier présidentiel n’en est pourtant pas tout à fait une. D’abord parce que ce déplacement dans le Pacifique Sud, le premier de son quinquennat, est presque devenu un passage incontournable : le Caillou est le territoire ultramarin qui l’a le mieux élu en 2007, avec près de 63 % des votes exprimés.

Précampagne. Et au cours de cette visite, la précampagne va très certainement déjà pointer le bout de son nez. Car le principal thème dont Nicolas Sarkozy a fait sa marque de fabrique, la sécurité, sera largement présent lors de sa visite : ce sera le cas lors de sa visite à Tuband, où il inaugurera le commissariat de quartier.
Mais pour s’emparer plus généralement de cette question, les deux députés calédoniens lui ont fourni une belle rampe de lancement. Dans une lettre adressée mi-août à la présidence, Gaël Yanno et Pierre Frogier s’inquiètent de la délinquance qui a enregistré « une hausse de 4,4 % en 2010 sur l’ensemble du territoire ».
Pour le premier semestre 2011, assurent-ils, cette tendance se « confirme et s’accentue avec une augmentation de 44,54 % de coups et blessures volontaires et de 60,87 % de destructions et dégradations ». Ils insistent particulièrement sur le cas de Nouméa, où les atteintes aux biens (cambriolages, vols) ont augmenté de 9,33 % et les atteintes volontaires à l’intégrité physique de 26,80 %. Raison pour laquelle les députés réclament au chef de l’Etat « un renforcement significatif des actions de lutte contre la délinquance ».

Intervention. Dans une réponse qu’il leur a adressée quelques jours plus tard, Nicolas Sarkozy leur assure qu’il annoncera, lors de son déplacement, « un certain nombre de mesures qui [lui] semblent nécessaires pour contrer la hausse de la délinquance ». Il pourrait ainsi annoncer la mise en place d’une unité regroupant policiers et gendarmes, sur le modèle d’un groupement d’intervention régional, une structure qui existe déjà dans plusieurs départements d’outre-mer.
Récemment, ce thème électoral porteur avait été abordé par un autre élu de la République, avec une autre fortune. En avril dernier, au Sénat, Simon Loueckhote avait interpellé le ministre de l’Intérieur sur la « progression de l’insécurité à Nouméa ». L’audit mené par la direction centrale de la police sur ce sujet avait abouti… au renvoi du directeur de la sécurité publique de Nouméa. Aucune autre mesure n’avait suivi.

 

Maré : le président affirme sa fermeté

Nicolas Sarkozy ne se rendra pas à Maré. « Il n’a pas paru opportun de s’y rendre alors que des investigations judiciaires sont toujours en cours. Le président a en revanche suivi ce dossier heure par heure et a octroyé des moyens sans précédent pour que le calme revienne et que les auteurs de ces actes soient retrouvés et poursuivis devant la justice », a indiqué Olivier Biancarelli, conseiller de Nicolas Sarkozy, en charge notamment des questions liées à l’outre-mer.

 

Le programme

Vendredi 26 août

10h45 : arrivée du président de la République place Bir-Hakeim, à Nouméa. Cérémonie républicaine au monument aux morts.
11 heures : allocution sur la contribution de la Nouvelle-Calédonie à la libération de la France et sur le 70e anniversaire de la création du Bataillon du Pacifique.
11h30 : arrivée au Sénat coutumier, geste coutumier.
12 heures : réunion de travail avec les élus au haussariat.
16 heures :visite du quartier Tuband. Présentation du projet urbain, inauguration du nouveau bureau de police, échange informel avec les acteurs de la sécurité et les habitants.

Samedi 27 août

9h25 : arrivée du président de la République au Service militaire adapté de Koné. Visite de différents ateliers professionnels et d’un chantier d’application.
10 heures : arrivée sur le chantier de l’usine du Nord. Présentation du site et du procédé industriel. Présentation des principales infrastructures en cours d’édification. Échange avec les salariés des entreprises engagées sur le chantier ainsi qu’avec les stagiaires et formateurs du SMA.
15h45 : visite du village des Jeux du Pacifique à Nouville. Rencontre avec les délégations présentes, particulièrement celles de Tahiti, de Nouvelle-Calédonie et de Wallis-et-Futuna.
20h30 : arrivée au stade Magenta. Allocution à l’occasion de la cérémonie d’ouverture des XIVes Jeux du Pacifique.

Dimanche 28 août

10 heures : discours à la salle omnisports de Païta.


23/08/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres