Après Blog Service

Après Blog Service

TV NC sur les écrans fin 2011


pntvnc_nb 


Le projet de télévision, d’envergure pays, lancé par la province Nord prend forme. Une partie de la future équipe est en formation en Métropole et devrait revenir en mai pour lancer TV NC sur le Web. L’arrivée sur le petit écran est prévue à la fin de l’année.

Le 22 janvier a marqué un tournant décisif pour la future chaîne de télévision, TV NC anciennement nommée TV Citoyenne, dont le projet est porté depuis deux ans par la Direction de la culture de la province Nord. Six jeunes du pays sont partis en formation à Demain TV. Une télévision métropolitaine, sur laquelle la collectivité s’est appuyée pour le montage de cette future chaîne qui se revendique « d’envergure pays », selon la chef de projet, Franciska Tyuienon. « Des jeunes de toutes ethnies, car nous souhaitons une télévision multiculturelle, à l’image du pays », précise-t-elle.

Apprentissage. Durant trois mois, les stagiaires vont apprendre les rouages du métier avant de revenir avec leurs formateurs pour lancer TV NC sur le Web. « On pense démarrer au mois de juillet », assure Franciska Tyuienon. Caméras et autres matériels de montage sont en cours d’acquisition par la Direction de la culture et les jeunes stagiaires, soutenus par leurs formateurs, vont profiter de cette période d’apprentissage pour préparer le planning des programmes.

Nous souhaitons que cette télévision soit une télévision pays accessible à tous.

Un premier pas donc, histoire de se roder, avant d’investir, via la TNT, le petit écran. « On pourra y voir les différentes émissions et programmes qui seront ensuite proposés sur la chaîne », prévient la responsable de projet, confiante quant à l’avenir de la TNT en province Nord. « Il faut que les collectivités jouent le jeu et que des émetteurs soient installés partout avant le passage au tout numérique. La télévision doit être accessible à tous. »
TV NC devrait siéger provisoirement au centre Jimmy Welepane, à Koné, dans les locaux de leurs futurs confrères. « Nous attendons une confirmation de Nouvelle-Calédonie Première pour la mise en place d’une convention », précise Franciska Tyuienon.

L’équipe. Ensuite, le siège devrait voir le jour à Poindimié, « si on trouve un terrain, c’est en cours », sinon, c’est la commune de Koné qui accueillera l’équipe rédactionnelle de dix-huit personnes. « Quatre autres seront détachées sur l’autre côte, cinq à Nouméa et trois à Lifou. A terme, l’équipe devrait atteindre cinquante personnes. »
Cette volonté de sortir de l’image d’une télévision « de la Province Nord, pour le Nord » est également revendiquée par le choix des actionnaires. Une Saeml a été créée réunissant aujourd’hui la province Nord, la Sofinor et un professionnel du métier. « D’autres actionnaires du Nord s’étaient positionnés, mais nous avons préféré refuser. Nous souhaitons que cette télévision soit une télévision pays et nous voulons donc que des actionnaires du Sud et des Iles se manifestent pour soutenir ce projet. »
Pas question donc de se cantonner uniquement au Nord même dans les futurs recrutements de personnels. Franciska Tyuienon assure qu’une large place sera faite à la diversité et que la ligne éditoriale sera « souple pour accueillir différentes productions ».

Marjorie Bernard

 

 

L’écran aux téléspectateurs

La ligne éditoriale, les programmes et les émissions sont d’ores et déjà prêts. « Nous les avons construits après consultation », précise Franciska Tyuienon. « Durant mes tournées de présentation dans les différentes communes, j’ai demandé aux gens de répondre à un questionnaire afin de connaître leurs envies. »

Ainsi, TV NC proposera des modules d’informations locales, nationales et internationales. « Chaque jour, on pourra voir un six minutes d’informations locales, à 8 heures, midi et 19 heures, suivis d’un quinze minutes d’infos nationales le midi et le soir.Les informations internationales seront développées à 23 heures et plutôt anglées sur le Pacifique », décrit la chargée du projet. Une large place sera faite aux informations pratiques avec notamment le défilé d’annonces d’emploi. D’ailleurs, « des émissions seront consacrées à cette thématique. » Les documentaires auront une belle part de la programmation. « On a déjà un fonds important avec l’ADCK (Agence de développement de la culture kanak). Cette télévision qui se veut citoyenne souhaite valoriser ce type de programmes qui avaient du mal à trouver leur place jusqu’à présent. »

 

 



11/02/2011
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres