Après Blog Service

Après Blog Service

Chanson sur les paroles d'Olish (Sète 2008)

M’éloigner de mon île natale

Un nouveau monde, de nouvelles villes

Je suis parti pour me construire

Je suis parti pour découvrir

Philosophies et traditions

Intéressants et importants

 

Je t’écris ces quelques pensées

Pour que tu comprennes quel fardeau

Celui de la vie d’étudiant

Tu dois gérer à chaque instant

Tu ne dois surtout pas oublier

Le roc, rocher où tu es sorti

 

Il portera sur ton chemin

Quand tu sens que c’est la nuit noire

N’oublie pas que t’as une famille

Seul ce sera très difficile

Surtout quand tu prends du retard

Que des épreuves pour toi plus tard.

 

Refrain :

Elles t’aideront à prendre ton destin, ton avenir

Tu dois garder en tête une seule vision, un seul destin

Tu dois quitter Caillou pour réussir et revenir

Ne laisse pas de place, ne laisse rien aux délires

Car pour toi dans ce monde, tu n’auras rien, rien sans rien.

 

 

Voici le texte écrit par Olish qui peut aussi se chanter sur la mélodie de la chanson de Pep's :

Partir en exil, m’éloigner de mon île

Découvrir un nouveau monde, de nouvelles villes

Quand la tristesse se mêle à l’excitation

D’un futur rempli de nouvelles sensations

Je suis parti pour me construire et apprendre

Et revenir avec une expérience plus forte et plus grande

J’appartiens à une culture vivante et différente

Mais une vie d’échange est plus importante

Je t’écris ces quelques mots

Pour que tu comprennes mon fardeau

Celui de la vie d’étudiant

Que tu te dois de gérer à chaque instant

Et surtout ne pas oublier d’où tu viens

Car c’est ce qui te portera sur ton chemin

Et quand tu sors, tu pars en vrille

N’oublie pas que tu as une famille

Seul il te sera dur de redresser la barre

Surtout quand tu sors, que tu prends du retard

Les difficultés te forgent pour demain

Elles t’aideront à prendre en main ton destin.

Tu dois garder en tête un seul objectif

De rester en tout point attentif

Tu as quitté ton pays pour réussir et revenir

Ne laisse pas toutes la place aux délires

Car dans ce monde tu n’auras rien sans rien

Alors réfléchis bien.

 



02/07/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres