Après Blog Service

Après Blog Service

Un ordi sans « taxer »

Les Nouvelles Calédoniennes. Publié le jeudi 01 mars 2012 à 03H00

Depuis 2005, les étudiants peuvent acheter un ordinateur à moins 30 %, le gouvernement prenant en charge la différence. Hier, le salon Mipe, organisé à l’université, ne désemplissait pas.
Hier, à la Maison de l’étudiant de l’université de Nouville, quelque 400 étudiants ont profité du Salon Mipe pour acheter ou se renseigner.
 

Le gouvernement, qui gérait l’opération Mipe depuis 2005, a transféré ses compétences à la toute fraîche Maison de l’étudiant.
Exit le Salon siégeant à la bibliothèque universitaire et les démarches à faire aux bureaux du gouvernement, désormais l’opération est gérée de A à Z à l’université de Nouville. Alors, hier, au Salon Mipe, les stands ne désemplissaient pas. « L’opération a été lancée il y a quinze jours et nous avons déjà enregistré plus de 170 demandes, sans compter celles d’aujourd’hui », lance Thierry Dombrowsky, à la tête de la Maison de l’étudiant.

Individualisation. Pour bénéficier de cet ordinateur à moins 30 % *, « il suffit de se présenter avec son certificat de scolarité, de se faire faire un devis par le fournisseur et de s’inscrire au guichet unique de la Maison de l’étudiant », répond le responsable, heureux de voir la longue file d’attente gérée ce matin-là par Margareth Baptiste.
« J’ai enregistré plus de soixante demandes d’exonération depuis 10 heures », précise celle qui tient le guichet avec patience et fermeté. Margareth doit, en effet, garder à l’esprit que l’étudiant ne peut bénéficier de l’opération qu’une fois tous les trois ans. « Nous individualisons les inscriptions pour éviter les abus, explique Thierry Dombrowsky. Tout est enregistré dans nos fichiers, il est impossible de rebénéficier de l’opération. »
Pourtant, hier, Nicolas était là « pour acheter un ordinateur à son cousin ». S’étant offert un Acer à moins de 60 000 francs l’an dernier, l’étudiant espère « mettre la main sur un Mac cette année. On trouve toujours un moyen. »
Il faut dire que l’opération est alléchante, les onze fournisseurs présents proposant des portables « entrée de gamme » à 41 300 francs.

Plaisir. Comme la plupart de ses confrères, Eric Saugnieux, vendeur chez Espace Media, est là pour « une prise de contact », l’étudiant revenant plus tard en magasin. « Nous n’avons que quelques modèles aujourd’hui mais plus de 80 en ville. L’étudiant a plus de choix et plus de temps pour demander des conseils. »
Et que dire de la rumeur affirmant que les fournisseurs proposent des machines obsolètes ? « Depuis deux ans maintenant, c’est l’étudiant qui choisit son PC, alors qu’avant nous ne devions proposer que quatre modèles. Il est donc devenu impossible d’écluser des reliques sachant que nos gammes changent tous les quatre mois et que l’opération est valable toute l’année », lance Eric.
Hier midi, il était difficile d’atteindre le iStore d’Apple où la plupart des 400 étudiants qui ont défilé au Salon se sont sans doute arrêtés. Parmi eux, deux sortes d’acheteurs, analyse Eric Saugnieux, « l’étudiant qui cherche juste de quoi aller sur Internet et celui qui vient se faire plaisir. Celui-là, c’est un garçon qui se dit “avec mes 30 % je vais me prendre un gros gamer !“ », pour jouer à des jeux vidéos. Et les filles alors ? « Le critère est esthétique, elles achètent parce que l’objet est joli. »
Chez Espace Media, la semaine de la rentrée, plus de cinquante ordinateurs Asus à 69 260 francs ont été achetés sous contrat Mipe. Entre 2005 et 2010, le gouvernement estime avoir traité 5 500 demandes d’exonération.

* Les 30 % correspondent au montant des taxes douanières, montant que le gouvernement prend en charge et rembourse aux prestataires participants.

 

L’opération vous permet-elle de vous offrir un ordinateur ?


Thierry, 30 ans, en formation à l’IFM-NC
« Peut-être même un Mac »

« Je suis déjà salarié puisque je suis élève-maître à l’IFM mais, tout de même, ces 30 % font du bien. Un ordinateur, c’est devenu essentiel à la poursuite de mes études. Je suis prêt à aller jusqu’à 100 000 francs parce qu’il me faut un ordi puissant pour faire mes PowerPoint. Et même si je n’y connais pas grand-chose, je suis tenté par un Mac. C’est plus cher, mais avec 30 % … »

Marie-Alice, 30 ans, étudiante en lettres
« Juste pour un petit portable »

« Je viens du Vanuatu et forcément ma bourse n’est pas énorme. Je fais le tour depuis un moment et je me dis qu’il va falloir que je paie en plusieurs versements. C’est dur, car j’avais un ordi mais je l’ai laissé au Vanuatu en pensant qu’on allait nous en fournir un ici. Je n’ai qu’un petit budget, alors je pense acheter juste un petit portable, celui entre 40 000 et 45 000 francs. »

Cédric, 21 ans, étudiant en biologie
« Je table sur un microportable »

« Profiter de l’exonération de taxes, c’est vraiment intéressant. Il y a trois ans j’avais déjà acheté un ordi lors du salon, mais il est rapidement tombé en panne. L’écran s’est éteint et impossible de le rallumer. Cette année je ne ferai pas la même erreur, je vais éviter les ordinateurs moins chers même si mon budget n’est pas élevé. Je table sur un microportable à 40 000 francs. »

Orlane, 20 ans, étudiante en commerce
« Ça permet d’avoir un ordi puissant »

« Je n’ai pas le choix, il me faut un ordi. Je viens de casser le mien. Je suis venue faire tamponner mon devis, je ne savais même pas qu’il y avait le salon. Grâce aux 30 %, je pense opter pour un ordi à un peu plus de 90 000 francs. Cette opération est quand même excellente, car elle me permet d’avoir un ordi puissant. Quant à la tablette, ça sera pour une prochaine fois. »


Marion Pignot



01/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres