Après Blog Service

Après Blog Service

Jacques Lafleur jette l'éponge

LEMONDE.FR avec AFP | 08.04.10 | 07h58

Jacques Lafleur, 77 ans, a démissionné de son mandat d'élu au Congrès de Nouvelle-Calédonie, le dernier qu'il détenait après une carrière politique de près de quarante ans, a rapporté jeudi la presse locale. M. Lafleur, qui fut longtemps l'homme fort du Caillou, a adressé mercredi une lettre au président du Congrès pour lui faire part de sa démission. Celle-ci implique qu'il abandonne également son siège de conseiller de la Province sud. "Je suis seul et je ne peux rien faire seul. Je crains qu'à force d'égoïsme on se dirige à nouveau vers des troubles. Et moi, je suis trop vieux", a-t-il déclaré la semaine dernière sur Radio Nouvelle-Calédonie. M. Lafleur, élu local depuis 1972, n'avait quasiment jamais siégé dans les instances locales depuis sa dernière élection en mai 2009.

Mis à l'écart en 2004 par une nouvelle génération de responsables de la droite locale, l'ancien député a tenté ensuite de revenir à plusieurs reprises sur le devant de la scène mais les électeurs ne l'ont pas suivi. Elu pour la première fois à l'Assemblée nationale en 1978, Jacques Lafleur, fils de sénateur enrichi dans le nickel, n'avait pas été réinvesti en 2007 par l'UMP dont il avait démissionné. Fâché avec l'UMP locale, qui l'avait évincé de la direction du parti en 2006, il avait fondé ensuite le Rassemblement pour la Calédonie (RPC), avec un dernier carré de fidèles.

Le point d'orgue de sa carrière politique a été la signature en 1988 des accords de Matignon avec son adversaire Jean-Marie Tjibaou, leader des Kanaks indépendantistes, assassiné l'année suivante. Cette réconciliation historique entre "caldoches" et Kanaks, au lendemain du sanglant assaut de la grotte d'Ouvéa, a ouvert la voie à l'accord de Nouméa (1998), qui a mis en œuvre un processus de décolonisation. "Jacques Lafleur a marqué l'histoire de la Nouvelle-Calédonie. Il aura été l'homme qu'il fallait, au moment où il fallait", a déclaré Philippe Gomes, président du gouvernement local, à l'annonce de sa démission.



08/04/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres