Après Blog Service

Après Blog Service

Le Nord décroche des milliards de l’Etat

Les Nouvelles Calédoniennes, Publié le samedi 19 novembre 2011 à 03H00
Après presque un an de négociations, la province Nord et les communes VKP ont signé, hier, leur contrat de développement respectif 2011-2015 avec l’Etat. Leur montant est à la hauteur des précédents, avec une part Etat de 13 milliards.

«C’est une bonne chose de faite ! » Hier matin, à l’hôtel de la province Nord, Albert Dupuy, le haut-commissaire, le président Paul Néaoutyine et les maires des trois communes de VKP avaient le sourire. Ils ont enfin signé les contrats de développement pour la période 2011-2015. « Il nous a fallu pratiquement un an de négociations, souligne Paul Néaoutyine, mais nous avons eu raison d’attendre. »
Ainsi, les contrats signés hier, sont à la hauteur des espérances. « La signature de ces contrats est l’illustration de la volonté de l’Etat de soutenir le rééquilibrage et montre qu’on a pu respecter notre parole, malgré un contexte budgétaire que l’on sait difficile », a souligné Albert Dupuy.
La part de l’Etat s’élève à 11,6 milliards pour la collectivité de la province Nord, et à environ 1,8 milliard pour VKP. Ces contrats sont concentrés sur deux axes principaux : « solidarité, cohésions sociale, jeunesse » et « aménagement durable de l’espace et rééquilibrage ». Sont prévus le développement des services à la personne, la poursuite de l’équipement en infrastructures primaires, comme les routes à hauteur 3,3 milliards de part Etat, ou encore l’accès aux logements avec des programmes à hauteur de 5,8 milliards (dont 3,2 milliards sur VKP) de part Etat.

Annulation. Cette signature a été si longue à intervenir en raison d’une première version qui ne convenait ni à la province, ni aux communes de VKP. Des opérations d’assainissement, pour les trois communes, inscrites sur l’ancienne génération de contrats, n’avaient pas reçu les crédits de paiement de l’Etat, « environ trois milliards » selon Paul Néaoutyine. Ce qui obligeait ces communes à les inscrire sur la nouvelle génération 2011-2015.
La conséquence de ce glissement était l’annulation de nouvelles opérations, telles que les centres de secours ou un financement de ces dernières via la province Nord. De plus, le périmètre financier était en deçà de ce qui avait été décidé : il manquait 223 millions.
Ainsi, la province Nord, par la voix de son président, avait donc décidé, au titre du rééquilibrage, de ne pas les signer avant d’avoir obtenu les crédits de paiement de l’Etat et cette rallonge de 223 millions. Les maires de VKP sont restés solidaires durant tous ces mois.

Indépendance. Après le comité des signataires au mois du juin, puis une rencontre entre Paul Néaoutyine et la ministre de l’Outre-Mer, Marie-Luce Penchard au mois de juillet, l’Etat a finalement accédé à la demande de la province.
« Le périmètre financier a été respecté et, pour les contrats VKP, un peu plus de deux milliards ont été ajoutés. Il en fallait trois, mais la province Nord sera en capacité de financer. » Une capacité de la collectivité que Paul Néaoutyine a mise en avant, en rappelant dans l’objectif de l’indépendance du pays : « On tenait certes à ce que l’Etat tienne ses engagements en faveur du rééquilibrage. Mais dans l’avenir, il faudra qu’on soit capable de payer toutes ces opérations nous-mêmes. »

 

22


Les contrats de développement représentent un montant total de 22 milliards pour l’ensemble du territoire provincial, dont une part Etat de 16 milliards, soit 72% de l’enveloppe du contrat. Une part identique aux contrats précédents.

 

Opérations retenues pour VKP

Koné
Groupe scolaire Green acre : 600 millions pour le programme global, 300 millions financés par le contrat de développement, dont 210 millions de l’Etat.
Centre de secours : 310 millions pour le programme global, 168,25 millions financés par le contrat, dont 117,7 millions de l’Etat.

Pouembout
Groupe scolaire Wepwe : 350 millions pour le programme global, 300 millions financés par le contrat, dont 210 millions de l’Etat.
Centre de première intervention : 70 millions financés par le contrat, dont 49 millions part Etat.

Voh
Pont de Ouelis Nord sur la Temala : 180 millions financés par le contrat, dont 144 millions de l’Etat.

Sivom
Adduction d’eau et assainissement de Voh, Koné et Pouembout : 1,712 milliard de programme global, 1,437 milliard financés par le contrat, dont 1,149 milliard de l’Etat.

 

Réactions

Joseph Goromido, maire de Koné
« L’intelligence de leurs négociations »

« Je voudrais remercier l’Etat et la province Nord pour l’intelligence de leurs négociations. Ce contrat était très important pour nous, ça nous rassure sur la volonté d’accompagnement. Pour financer toutes les opérations dont on a besoin sur VKP, nous avons beaucoup de difficultés. Et même si une année budgétaire est déjà achevée, nous allons tout mettre en oeuvre pour réaliser à hauteur de 100% les opérations, comme nous l’avons fait au contrat précédent. »

Roby Courtot, maire de Pouembout
« Besoin de toutes les opérations »

« Je souhaite dire bravo au président pour ces négociations avec l’Etat. On l’a suivi, on a décidé d’être solidaire et ne pas signer en même temps que les autres communes. Mais aujourd’hui, on se dit qu’on a bien fait, on avait vraiment besoin de toutes les opérations qu’on avait demandées. »

Guigui Dounehote, maire de Voh
« On a obtenu gain de cause »

« Je suis vraiment content que cela arrive enfin aujourd’hui. On a obtenu gain de cause, c’est une très bonne chose pour nos communes. Nous avons besoin de ce soutien financier pour la réalisation de nos infrastructures. Je vais pouvoir réaliser le pont sur la Témala qui permettra à la tribu de la Chaîne de ne plus être bloquée en cas d’inondation. »


Marjorie Bernard



18/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres