Après Blog Service

Après Blog Service

Les célébrations approchent

 

Lifou_mariageZeula__QQ
Aboutissement d’un mois et demi d’échanges coutumiers, la célébration du mariage coutumier, civil et religieux de Jean-Louis Puionoti Zeoula et d’Eulalie Hatre Taua, aura lieu cette semaine. Plusieurs jours intenses en perspective.

 

Le 6 avril dernier débutaient les échanges coutumiers du mariage du futur grand chef du district du Gaïtcha, l’un des trois districts de Lifou. Depuis lors, chaque jour, les différents clans se sont succédé à la grande chefferie Zeoula, pour apporter leur contribution au mariage, et rappeler l’origine de leur lien, ainsi que leur place coutumière. Les futurs époux ont assisté, côte à côte, à toutes les coutumes : une entrée en matière pour la fonction qu’ils auront à assumer, en connaissant la place et le rôle de chacun vis-à-vis de la grande chefferie.

Liens. Après les clans proches de la grande chefferie (Hagësisa), sont entrés les quatre clans du district de Gaïtcha, puis tous les clans ayant un lien de sang ou un lien historique. Les autres grandes chefferies sont entrées la semaine dernière : chefferies d’Ouvéa (Takedji, Heo), de Maré (Guahma), du Vanuatu, de La Conception, de Kunié, ainsi que la grande chefferie du district de Lösi. Le district de Wetr, quant à lui, entrera aujourd’hui, soit la veille du mariage coutumier.

Les futurs époux ont assisté à toutes les coutumes : une entrée en matière pour la fonction qu’ils auront à assumer.

Mathine. La grande chefferie du Wetr représente également les Mathine, les oncles maternels. Ces derniers ont, dans tout mariage, une place privilégiée puisqu’ils représentent la mère. Ils précèdent, d’une journée, l’entrée et l’accueil de la future mariée. La mère du futur grand chef étant une soeur du défunt Paul Sihaze, grand chef du Wetr, la relation entre les deux districts s’en trouve renforcée. La famille de la future mariée sera accueillie mercredi. Son clan et ses proches viendront la confier à la famille de son futur époux, et leur union coutumière sera officialisée ce même jour, à la grande chefferie, par les officiers publics coutumiers.
A la suite de cela, vendredi, aura lieu le mariage religieux et l’enregistrement civil du mariage coutumier, à Dueulu. Trois cents invités partageront le banquet, mais plus de deux mille personnes sont attendues sur le site, chacun s’accordant à dire que « ce n’est pas tous les jours qu’un tel événement se produit ! ».
De ce fait, la plupart des structures d’hébergement de l’île ont été réservées depuis déjà plusieurs mois.

 

 

Le chiffre: 2 000

C’est le nombre estimé de personnes attendues sur le site du mariage de Jean-Louis Puionoti Zeoula et d’Eulalie Hatre Taua.

 

 

 

Programme du vendredi 27 mai :

  • 7h30 : accueil des futurs mariés et des invités.
  • 8 heures : enregistrement civil du mariage coutumier par le maire de Lifou, Neko Hnepeune.
  • 9 heures : messe de mariage à l’église de Dueulu, célébrée par Monseigneur Calvet.
  • 11h45 : accueil des nouveaux mariés à la grande chefferie.
  • 12h30 : pot en l’honneur des nouveaux mariés.
  • 13 heures : déjeuner.
  • 15 heures : cérémonie de remise des cadeaux.
  • 15h30-19 heures : fête culturelle à la grande chefferie.
  • 19 heures : dîner.
  • A partir de 18 heures : sur le site de Wagejen : fête musicale avec Dick et Natr, Hnamus et les groupes du district.
 
 

Le Vanuatu représenté au mariage

Une délégation de quatre-vingt-deux personnes, originaires du sud du Vanuatu, de la province de Tafea (Tanna, Aneytum, Futuna, Erromango et Aniwa), est venue assister aux cérémonies du mariage.

« Nous représentons le chemin coutumier du Vanuatu vers les Kanak de Nouvelle-Calédonie. Nous répondons à l’invitation de la grande chefferie au chef coutumier de la province de Tafea », explique Jean-Pierre Nirua, le responsable de la délégation. En 2009 déjà, le festival Tafea-Kanaky avait permis de refaire vivre les liens ancestraux de ces îles voisines. « C’est la première fois qu’une délégation aussi importante se déplace pour un grand mariage. Mais c’est la suite logique », ajoute Jean- Pierre Nirua au nom de tous. La délégation, arrivée samedi 14 mai, par le Havannah, restera un mois à Lifou, hébergée par le district de Gaïtcha, avant de repartir lors du prochain voyage du bateau vers le Vanuatu.

 

 



24/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres