Après Blog Service

Après Blog Service

Les Français broient du noir

Le monde, le 29 juin 2010

10596_une-moral.1277789391.jpg

Le moral des Français reste “plombé” et leur regard sur la situation économique pessimiste. C’est ce que montre l’”indicateur de confiance” des ménages de l’Insee, publié mardi 29 juin : en juin, cet indice est en baisse de 1 point par rapport au mois de mai (il s’établit à - 39).

La dégradation n’est pas “nouvelle”. Elle est à l’oeuvre depuis le début de l’année : l’”indicateur de confiance” est en recul de 9 points depuis janvier.

Deux “sous-indicateurs” montrent que les Français sont relativement plus inquiets en ce qui concerne l’évolution de la situation générale en France que pour leur propre situation même si, dans les deux, leur perception se dégrade depuis plusieurs mois.

L’indice mesurant l’opinion des ménages sur l’évolution du niveau de vie en France est ainsi en recul de 2 points en juin (à - 55), soit une baisse de 19 points depuis janvier.

L’indice qui mesure l’opinion de ces mêmes ménages sur les perspectives d’évolution de leur situation financière personnelle reste en revanche stable en juin ( -19). Il affiche toutefois une baisse de 8 points depuis le début de l’année.

“Niveaux très bas”

“Tous ces indicateurs dessinent une tendance à la dégradation du moral des ménages depuis le début de l’année”, indique Fabrice Lenglart, chef du département des comptes nationaux à l’Insee. “Ils montrent surtout que l’on se situe à des niveaux très bas lorsqu’on compare aux moyennes sur une longue période”, ajoute-t-il.

Entre janvier 1987 et juin 2010, l’indicateur global de confiance s’est situé en moyenne à -18.  L’indice mesurant l’opinion des ménages sur les perspectives d’évolution de leur situation financière personnelle a évolué en moyenne à - 1 sur cette même période. L’indice mesurant l’opinion sur les perspectives d’évolution du niveau de vie en France a été en moyenne de - 21 entre 1987 et 2010.

A noter que l’actuel niveau de l’indicateur global de confiance des ménages (- 39 en juin) est inférieur à ce que l’on a connu par exemple lors de crises précédentes, comme en 1993 (-30 en juillet 1993), ou fin 1995 avec les plans d’austérité déjà (- 33) engagés par le gouvernement Juppé.

“C’est le modèle français qui est remis en question”

Pour Jérôme Fourquet, directeur adjoint du département “Politique et opinion” de l’Ifop, il n’y a rien de surprenant à voir le pessimisme des Français se renforcer “avec un contexte assez déprimant et pas d’embellie à espérer dans les prochains mois”, compte tenu du fait que “deux gros dossiers se téléscopent : la réforme des retraites et le plan de rigueur”.

“Sur ces deux dossiers, les Français savent que la situation est dégradée, qu’il va falloir faire des efforts et que la mise à contribution touchera un large public, poursuit-il. C’est en quelque sorte le modèle français qui est remis en question et les Français savent que cela va être douloureux”.

Le moral des Français serait d’autant plus atteint, selon M. Fourquet, que, sur la réforme des retraites, “ils ne la trouvent pas juste et pensent que cela ne règle pas le problème du déficit” et qu’en ce qui concerne le plan d’austérité à venir, avec les récentes affaires de dépenses somptuaires des ministres et autres missions, “ils ont le sentiment que tout le monde ne s’applique pas la même potion”.

“Et puis, ajoute-t-il,  si on ajoute à tout ça ce qui se passe avec le football, l’élimination des Bleus de la Coupe du monde… je ne vois pas ce qui peut redonner un se,ntiment d’optimisme et mettre du baume au coeur”.

“Peu de grain à moudre”

Dans l’immédiat, “il y a aussi le chômage qui augmente encore”, ajoute Mathieu Plane, économiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). L’indicateur de l’Insee montre d’ailleurs que les Français sont plus nombreux en juin (+ 5 points par rapport à mai) à anticiper une augmentation du chômage.

“C’est ce qui peut expliquer que les Français se montrent relativement plus inquiets sur l’évolution économique générale en France que sur l’évolution de leur propre situation personnelle, le chômage ne les touchant pas forcément individuellement”, indique Benoît Heitz, chef de la division synthèse conjoncturelle de l’Insee.

Par ailleurs, “il y a peu de grain à moudre cette année”, indique Mathieu Plane. “Le pouvoir d’achat est globalement stagnant. Il est même en baisse pour une partie de la population avec la disparition des mesures de soutien, les pertes d’emploi que l’on enregistre encore…”

En 2009, face à la crise, le gouvernement avait engagé des mesures de soutien fiscales et sociales (chômage partiel…). Cette année, alors que l’économie française sort à petite vitesse de la crise, ces mesures ne jouent plus. L’Insee estime que la progression du pouvoir d’achat devrait être, en moyenne, de + 1,1 % en 2010, contre + 1,6 % en 2009. Par habitant, la hausse serait de 0,6 %, tandis que par ménage le pouvoir d’achat baisserait de 0,1 %.

“Lien ténu avec l’évolution de la consommation”

“Attention à ne pas surinterpéter ce type d’indicateur !”, prévient Benoît Heitz, qui assure que “le lien entre confiance des ménages et perspectives d’évolution de la consommation est assez ténu”.

Dans sa récente “Note de conjoncture”, l’Insee a toutefois indiqué que l’amélioration très progressive de la situation économique en France ne devrait bénéficier que “progressivement” aux ménages.

Pour l’institut de statistiques, le ralentissement de la progression du pouvoir d’achat devrait notamment se traduire par des dépenses de consommation en reprise “modeste” : celles-ci progresseraient de + 1,2 % sur l’ensemble de l’année 2010, ce qui marquerait une accélération par rapport aux deux années précédentes (+ 0,7 % en 2009, + 0,4 % en 2008), mais sans renouer avec les niveaux d’avant la crise (+ 2,5 % en 2007, + 2,6 % en 2006).

Face au chômage, à l’inflation, au plan de rigueur qui se profile, les ménages se montreraient prudents et opteraient pour un renforcement de leur épargne, selon l’Insee.



29/06/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres